Participer au camp malgré un handicap, une maladie, une difficulté...

Dans la mesure du possible nous essayons d’accueillir tous les enfants qui ont envie de participer au camp, peu importe la nature de leur difficulté. *

Nous avons développé un projet d’accompagnement spécialisé afin que des enfants qui ne sont pas en mesure de participer à des camps traditionnels puissent partager cette expérience. L'accompagnement spécialisé est financé par nos partenaires et n'implique pas de surcoûts pour les parents.

 

Il n’y a pas de liste exhaustive, ni de mode opératoire défini en fonction du handicap; certains enfants bénéficient d’un accompagnement individualisé (un moniteur spécialisé pour un ou deux enfants) et d’autres de mesures particulières.

Les enfants qui ont besoin d’un accompagnement individualisé

Il s’agit d’enfants qui ont besoin de soutien à l’autonomie pour la plupart des moments de la journée; ils nécessitent souvent un médiateur pour participer à des activités de groupe; certains ont besoin d’une surveillance de tous les instants.

Généralement ces enfants bénéficient d’un moniteur spécialisé en rapport 1/1, mais en fonction du degré d’autonomie et des compétences pour participer à la vie en collectivité un moniteur peut être référent de deux enfants.

Les enfants concernés par cet accompagnement sont le plus souvent porteurs des handicaps comme l’autisme, la trisomie, le retard mental, les troubles psychiques, les troubles du comportement importants, les troubles auditifs, les troubles visuels. Notre équipe est prévue pour accueillir de manière individualisée entre 2 et 4 enfants en fonction des besoins.

Les enfants qui ont besoin de mesures particulières

Il s’agit d’enfants qui peuvent bien profiter de la vie du groupe et des activités, mais qui ont besoin d’une adaptation qui peut être d’ordre très varié; il est fréquent que certains enfants cumulent différentes mesures.

Les adaptations éducatives

Elles consistent d’une part à soutenir certains enfants dans leurs relations aux autres; elles concernent principalement des enfants qui présentent des troubles du comportement. Pour eux, la participation à des camps ordinaires est difficile, elle se solde souvent par le renvoi de l’enfant et un sentiment d’échec tant pour les moniteurs que l’enfant et sa famille. L’enfant et sa famille en ressortent encore plus fragilisés et marginalisés.

D’autre part, il peut s’agir d’adapter les activités ou le rythme de la journée, ou de porter une  attention particulière dans certaines situations ciblées. Cela peut concerner des enfants qui ont un léger handicap moteur, ou qui souffrent de dyspraxie; des problèmes d’énurésie ou d’encoprésie, ou encore de troubles alimentaires…

Les adaptations médicales / alimentaires

Ces mesures concernent les enfants qui nécessitent un régime alimentaire strict et/ou une médication pointue comme par exemple le diabète, ou une maladie du métabolisme comme la phénylcétonurie et la citrulinémie**. Cela peut aussi concerner des allergies ; certaines affections ont un pronostic vital et il est donc capital de disposer d’une prise en charge sérieuse afin que les familles confient leurs enfants en toute confiance.

Adaptations pour garantir un cadre affectif sécurisant

Pour les enfants qui traversent une crise, ou dont la famille est fragilisée par un événement comme un divorce, un deuil ou une maladie, leur participation au camp peut être une bonne option. Il permet au reste de la famille de se restaurer ou au moins de prendre du repos tout en sachant son enfant dans de bonnes conditions. Pour l’enfant fragilisé par les circonstances, l’accompagnement permet de préparer sa présence au camp et adapter le cadre pour qu’il se sente le plus en sécurité affective possible.

Adaptations d’ordre social et administratif

Ces mesures impliquent principalement des démarches en amont du camp et visent à soutenir les familles vivant dans des situations sociales et socio-économiques très précaires ou les enfants réfugiés. Par le biais de rendez-vous individualisés elles visent à rendre la participation de l’enfant possible en facilitant les démarches administratives liées au camp, de leur trouver un financement ou encore de suppléer pour le matériel nécessaire (habits, sac de couchage, matelas de sol…).

 

*Le fait que le camp se déroule en plein air rend malheureusement la participation d’enfants en chaise roulante impossible.

**Nous avons co-organisé un camp médico-éducatif spécialisé pendant de nombreuses années et sommes rompus à la discipline.

 

Ass. La Belle Toile

c/o C. Granget  Coosemans

Rue de Genève 91

1226 Thônex

079 740 36 03

CCP 12-7152-3